Fiscalité d’un olé en Israël sur ses recettes de France selon le fisc Israélien

1. Recettes passives

– Locatives

– Intérêts sur titres financiers

– Dividendes sur actions de société

– Redevances de marques

– Plus-values immobilières

– Plus-values mobilières

a. Exemption d impôt pendant une certaine période selon la date d’aliyah:

– Avant 2007

– Après 2007

b. Imposition après la période exemption suite à l’aliyah

2. Recettes provenant d un travail:

– Salaires

– Honoraires

– Retraites

a.Exemption d’impôt pendant une certaine période selon la date d’aliyah:

– Avant 2007

– Apres 2007

b. Impositions après la période d’exemption

c. La notion de non double imposition selon la convention Israël-France

Article écrit par Esther Amar

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *