Le gouvernement israélien aide les nouveaux immigrants à monter une entreprise en Israël

Lorsqu’on parle d’Alya, on parle souvent des aides données par le gouvernement Israélien tels que le panier d’intégration, ou l’Oulpan pour apprendre l’hébreu, ou encore des aides pour trouver du travail ou des écoles pour les enfants. Mais lorsque vous êtes entrepreneur et que vous voulez monter un business en Israël, vous êtes souvent livré à vous-même et vous ne recevez pas toujours les bonnes informations pour vous aiguiller. Et pourtant, le Ministère de l’Alya & de l’Intégration subventionne des organismes qui aident et accompagnent les Olim Entrepreneurs dans leurs démarches pour monter ou développer un business.

Yaniv Ben Yossef de MATI Israël

Pour en savoir plus, nous avons rencontré Yaniv Ben Yossef, le Responsable des Entrepreneurs Olim de MATI Jérusalem, pour qu’il nous donne plus d’information sur les services proposés par MATI, subventionnés par le gouvernement.

MATI Jérusalem est une Association à but non lucratif fondée en 1991, avec pour objectif de participer au développement de l’économie israélienne en proposant de l’aide aux entrepreneurs qui veulent ouvrir ou développer un business.Logo MATI Israël Entre autres programmes pour entrepreneurs, MATI propose des aides dédiées aux nouveaux immigrants qui sont en Israël depuis moins de 10 ans. Ces aides comprennent du conseil en stratégie et en marketing, un accompagnement dans la préparation d’un business plan, un accès à des prêts avec des conditions attractives, des ateliers et des formations professionnelles. Tous ces services sont gratuits pour l’entrepreneur et sont rendus dans la langue maternelle des nouveaux immigrants.

Depuis 6 ans que vous êtes responsable des nouveaux immigrants a MATI Jérusalem, quelle est l’évolution de l’activité de MATI jusqu’à aujourd’hui?
Nous constatons que de plus en plus de nouveaux immigrants lancent leur business quand ils arrivent en Israël. En 2015, nous avons compté 600 nouveaux immigrants sur Jérusalem, ce qui représente 20% de plus qu’en 2014, ainsi que 75 prêts bancaires accordés.

MATI Jérusalem aide les nouveaux immigrants de différentes nationalités – Russes, Américains, Anglais, Français….Selon vous, qu’est ce qui différencie les Français des autres nationalités?
Les nouveaux immigrants de France sont motivés par leur besoin de stabilité financière dans ce nouveau pays. Quelques fois cette inquiétude les pousse à se lancer de manière précipitée dans un nouveau business sans prendre le temps d’étudier l’environnement et le marché israélien au préalable. C’est pour cela que nous proposons du conseil et de l’accompagnement pour éviter ce genre d’erreurs.

Combien de temps après leur arrivée en Israël conseillez-vous aux nouveaux immigrants d’ouvrir leur entreprise?
La majorité des nouveaux immigrants arrivent chez MATI dans leur 2ème année après leur Alya. Mon conseil est de ne s’inscrire qu’après avoir fini l’Oulpan, car même si il est tentant d’envisager de faire du business qu’avec des nouveaux immigrants qui parlent la même langue, il est préférable de lancer son business en hébreu pour atteindre les israéliens qui représentent tout de même un marché beaucoup plus important.

D’après vous, quels sont les secteurs d’activités qui sont plus porteurs dans le marché israéliens que vous conseillerez pour les nouveaux immigrants?
C’est difficile de mettre le doigt sur un domaine en particulier….Mais je pense qu’un entrepreneur qui saura apporter avec lui les avantages de son pays d’origine, tout en l’adaptant à la « sauce Israélienne » pour apporter quelque chose de nouveau sur le marché local, aura plus de chance de réussir.

Que conseillerez-vous de faire, aux entrepreneurs qui sont encore en France, pour mieux préparer leur Alya?
En Israël, tout le monde fait partie de la même grande famille. La meilleure clé du succès en Israël est de créer son réseau de contacts personnels et professionnels. Les entrepreneurs qui souhaitent se préparer à monter leur business en Israël peuvent commencer à construire leur réseau depuis la France en parlant à d’autres qui l’ont déjà fait sur les réseaux sociaux ou dans les événements de networking. Renseignez-vous sur le marché israélien avant votre venue et faites un voyage d’étude pour rencontrer les acteurs principaux de votre activité.

Yaniv Ben Yossef conclu l’interview en disant avec un sourire – « Israël est un endroit idéal pour faire du business! N’hésitez pas à venir recevoir les outils qui vous permettront de monter un business qui aura toutes les chances de réussir en Israël. »

Nathalie Garson
Consultante pour MATI Israël
Agréée par le Ministère de l’Alya et de l’Intégration
CEO Yazamut-Israel.com
nathalie@yazamut-israel.com

Article publié dans Actualité Juive le 19 Mai 2016.

Cliquez ici pour lire ou imprimer l’article en version PDF.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *