Ouverture de la Pâtisserie Bistrot Courcelles à Rothschild Tel Aviv

C’était Mercredi dernier que nous nous sommes réunis dans un Tel Aviv venteux et déjà frais pour célébrer l’ouverture de la 4ème Pâtisserie de la chaîne que vous connaissez surement déjà – Courcelles Pâtisserie.

Avec ces 3 autres Pâtisseries – à Ben Yehouda, Ibn Gvirol et Raanana et bientôt Herzliya – Courcelles ouvre aujourd’hui une nouvelle Pâtisserie avec un nouveau concept: la Pâtisserie Bistrot, ou vous pourrez dès à présent déguster des plats typiquement français, toujours avec la qualité légendaire de Courcelles.

Tous les invités VIP se sont retrouvés en bas de la Tour Psagot – au début de la rue de Rothschild, à deux pas de l’institut Français – pour entendre parler le Maître des lieux, Michaël Kabrit qui, avec sa femme Sophie, régalent leurs clients depuis des années avec la meilleure pâtisserie française sur le marché israélien.

Monsieur Sam Pinto, le partenaire de Michaël Kabrit, et Monsieur l’Ambassadeur de France, ont aussi dit quelques mots pour accueillir la mise au monde de cette nouvelle aventure.

La France était à l’honneur ce soir-là: on a parlé de volonté de planter le drapeau français en Israël, d’apporter la finesse de la gastronomie française en Israël, d’importer le concept de Bistrot relativement nouveau en Israël, et les invités étaient en grande majorité francophones….

Assez ironique me diriez-vous, lorsque l’on sait comment, au même moment, la communauté juive en France se sent de plus en plus éloignée de sa terre d’accueil, et se rapproche de plus en plus de son pays de cœur, qui est aujourd’hui Israël.

A croire qu’il faut laisser la France derrière soi et arriver en Israël pour avoir la nostalgie de l’excellence française, et apprécier de retrouver le goût si raffiné de la pâtisserie française chez Courcelles.

Sans bagages ni passeports, nous avons voyagé au pays de la gastronomie française, en fermant délicatement les yeux avec le gout exquis d’un petit four fondant dans la bouche et la musique française en fond….

Loin de l’antisémitisme et de la crise économique qui menacent la France….loin du sentiment d’insécurité que les français trouvent en arrivant en Israël, alors qu’ils croyaient être plus protégés….loin de nos préoccupations quotidiennes…Courcelles a su encore une fois nous offrir quelques minutes de pur délices gastronomiques et nous rappeler que même si nous avons fait le choix de venir vivre en Israël, nous pouvons être fiers de toutes les bonnes choses que la France a contribué au monde, et dire merci à Courcelles pour nous permettre d’en profiter.

Article écrit par Nathalie Garson
Consultante en Stratégie Marketing

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *